Québec, le «Canada Dry» du business à la française ?

On parle la même langue mais les acteurs économiques là-bas pensent à l’américaine. Avis aux candidats, on n’aborde pas ce marché «à la française», explique l’experte Sandrine Lassalle.

 

Née au canada, la célèbre boisson a eu pour slogan publicitaire : «Canada Dry» est doré comme de l’alcoll, son nom sonne comme de l’alcool… mais ce n’est pas de l’alcool.»

Vouloir faire des affaires, travailler avec le Québec, province largement francophone du Canada, c’est un peu comme décapsuler une canette de Canada Dry. Sur ce marché, on parle business comme en France, les réussites ont le goût de la France, mais la recette du succés est américaine.Lors de la mission économique conduite par la région Nouvelle Aquitaine, en partenariat avec la Team France Export Nouvelle-Aquitaine, Bpifrance et Bleu, Blanc, Tech, les conseillers du commerce extérieur au Québec (mission qui s’est déroulée du 23 au 30 octobre), ce message a été distillé à plusieurs reprises. Les 45 entreprises de Nouvelle-Aquitaine qui avaient fait le déplacement de l’autre côté de l’Atlantique se sont fait rappeler cette règle trop facilement négligée.

Cousins, oui, mais éloignés

 «Oui, on parle français, mais on pense et on fonctionne comme les businessmen des USA. Nos codes ne sont pas du tout européens», prévenait depuis ses bureaux situés au 35ème étage d’une tour de Montréal Éric Bédard, membre du plus grand cabinet d’avocats du Canada, Fasken.

«Il a raison» glissait deux jours plus tard, dans l’incubateur de jeunes pousses technologiques de Shawinigan (région de Mauricie), Sandrine Lassalle, une basque d’origine, spécialiste du commerce international et entrepreneuse bordelaise qui a migré au Québec, à Montréal, en 2014.

«Dans le business comme dans l’emploi et la vie sociale, les québécois sont d’abord des américains»

 «Ma famille et moi en avons fait l’expérience. Nous avons commis toutes les erreurs. La première fut de croire qu’auréolés de nos parcours professionnels, nous serions attendus à bras ouverts.

Lire la suite …

 

Vous pourriez aussi aimer …

Le tutoiement au Québec

Le tutoiement au Québec

Trouver la bonne distance et appréhender ce qui se cache sous l'écorce   Quand on arrive au Québec, un des...

0 commentaires

Laisser un commentaire

Maîtrisez l'international!

Inscrivez-vous à notre infolettre pour découvrir toutes les infos utiles pour exporter

Félicitations !!! Vous vous êtes inscrits

Découvrez si vous êtes éligible à des subventions!

 

Demandez votre consultation personnalisée GRATUITE et bénéficiez de nos conseils d'experts pour un accompagnement sur mesure 

 

Pour plus d'informations, nous vous invitons à consulter notre politique de confidentialité

Félicitations !!! Vous vous êtes inscrits

Shares
Share This

Vous avez aimé cet article ?

Partagez-le avec vos relations !